Sur tous ses portraits, cet homme a l'air fâché.
Si on ne se souvient guère que de sa Symphonie du Nouveau Monde, il fut pourtant une gloire mondiale de la musique à la fin du XIXème siècle.

Anton Dvorak